CEDREA - Centre des Dynamiques sociales et de la REecherche-Action
Accueil > Actualités > Assignation collective et socialisation d’attente, le cas des harkis (...)

Assignation collective et socialisation d’attente, le cas des harkis et des jeunes de cités

Nouvel ouvrage de Tahar Bouhouia aux éditions de l’Harmattan

17 juillet 2013 par Marc RIEDEL

L’ouvrage « Assignation collective et socialisation d’attente, le cas des harkis et des jeunes de cités » de Tahar Bouhouia vient de paraitre aux éditions de l’Harmattan, collection "Educateurs et prévention"

Pourquoi certains jeunes de cité sont-ils peu disposés à investir un réseau social indépendant de leur espace de résidence ? Pourquoi ces jeunes qui semblent souffrir d’un sentiment d’exclusion restent-ils confinés dans un périmètre qui limite si étroitement leur champ d’action ? Pourquoi, en fin de compte, demeurent-ils dans un lieu stigmatisé et stigmatisant ?

Ce sont ces questions qui ont pris forme peu à peu dans l’esprit de l’auteur quand, en 1992, il a quitté l’association de prévention spécialisée du centre-ville de Bordeaux pour travailler dans les grands ensembles de Champigny. Il ’engageait sur ce nouveau terrain professionnel avec l’enthousiasme du néophyte, la naïveté du militant soucieux de travailler en dehors des idéologies. C’est là qu’est né dans son esprit l’impérieux besoin de comprendre l’univers social dans lequel il mettait les pieds. Il avait la ferme intention de nourrir son expérience d’observations pratiques, mais sans jamais imaginer trouver dans cet univers l’étonnement initial qui amorcerait le parcours de recherche dans lequel il est engagé depuis vingt ans.

C’est une partie de ce parcours que l’auteur espère partager aujourd’hui avec les lecteurs sensibilisés à la question des « jeunes de la téci ».

PDF - 49.3 ko
Quatrième de couverture

L’auteur

Tahar Bouhouia est éducateur en prévention spécialisée et
docteur en sociologie des organisations. La thèse qu’il a réalisée
lui a permis de théoriser sa pratique de terrain, en alliant la
recherche et l’action. L’ensemble de son travail a porté sur les
processus de construction de situations d’assignation collective
et la production, dans un même contexte, de situations
d’émancipation sociale. Membre de l’équipe de coordination du
« réseau CEDREA » (centre d’étude des dynamiques sociales
et de la recherche action), Tahar Bouhouia intervient comme
formateur et consultant dans le secteur du travail social et de la
politique de la ville.

Table des matières

Introduction p11

1-1 Les harkis une communauté "assignée" p14

1-1-1 1960-1962 : contexte politique dans lequel se pose la question des harkis p18

1-1-2 1962 : le retour à la vie civile, des représailles à l’exil p23

1-1-3 1963 : l’expérience des camps de transit, Rivesaltes p26

1-1-4 1963-1970, les isolés : de l’errance à l’intégration p31

1-1-5 1963-1970 : l’enfermement des "regroupés" p46

1-1-6 1976-1990 : la conquête d’une mobilité sociale et professionnelle p52

Conclusion sur les harkis p60

1-2 Les jeunes de cités p65

1-2-1 Ce que disent les données recueillies auprès des jeunes du 19ème arrondissement p66

1-2-1-1 La première cohorte : les jeunes du local p69

1-2-1-2 La seconde cohorte : les jeunes de la cabine p79

1-2-1-3 La troisième cohorte : les "Sages Blacks" p84

Conclusions relatives à l’ensemble des observations p90

1-2-2 Ce que disent les entretiens avec les jeunes des différentes cohortes p99

1-2-2-1 Entretien avec Adji, représentant la première cohorte p101

1-2-2-2 Entretien avec François, représentant la deuxième cohorte p109

1-2-2-3 Entretien d’Etienne qui est, comme François, un jeune "de la cabine" p114

1-2-2-4 Entretien avec les Sages Blacks p124

Conclusions concernant l’analyse des entretiens p133

Conclusion p139

Bibliographie p153

Suivre la vie du siteOuvrage disponible sur le site de l’harmattan

Suivez-nous !

Copyright CEDREA - Powered by SPIP, Feat.B_HRO