Penser les processus d’enfermement. Confinement, radicalisation, territorialisation : quand les murs se renforcent

Le confinement est une situation de changement brutal et soudain.

Comment les acteurs s’adaptent-ils à cette transformation ? Quels comportements, quelles orientations et quelles réflexions peuvent en

Penser la gratuité
Penser et construire une société en dehors du marché est-il encore possible à l’heure où l’économique et le politique nient toute efficacité, voire toute réalité aux échanges non-marchands. Interroger les dynamiques sociales qui se construisent dans la sphère non-marchande, penser et élaborer des outils d’analyse et de transformations sociales pour comprendre les interactions profondes et complexes qui se (...)
Dernières brèves
  • 6 octobre

    À l’Apostrophe, 23 rue de la Grange aux Belles - Paris X°
    Vernissage jeudi 07 octobre 2021 - 18h.

  • 12 janvier

    * I. Points sur le contexte
    Cette réunion de recherche a pris place à la suite d’une réunion d’équipe de l’APSAJ au 156 rue d’Aubervilliers durant laquelle le projet de l’espace de gratuité mobile a été présenté pendant un peu plus d’une demi-heure. Elle a duré environ trois heures, de 16h à 19h30, à la même adresse, et s’est déroulée en partie en présentiel (jusqu’à neuf participants) et en visio-conférence (jusqu’à sept participants). Certains participants ont rejoint la réunion en cours de route.
    La demande (...)

  • 9 décembre 2020

    la prochaine réunion Lignes de crête aura lieu le mercredi 9 décembre à 16 h au 156 rue d’Aubervilliers, 75019 Paris. Pour y participer à distance, vous pouvez rejoindre le groupe sur https://meet.jit.si/LignesDeCrete (pour les smartphones, il faut généralement télécharger l’application JitsiMeet).
    Différents thèmes, relatifs au projet de développement endogène par l’implantation et la circulation d’un espace de gratuité mobile, devraient y être abordés : problématisation et orientation de la (...)

  • 23 novembre 2020

    Ces prises de notes ainsi que les cartes conceptuelles ont été réalisées par Pierre-Alain Cardona.
    Le plan (texte ci-dessous) a été complété et modifié par Benjamin Grassineau.
    *1- Introduction
    **Participants Hugues, Benjamin, Tahar, Leila, Ben, PA, Lignes de crètes. A distance : NCIS, David.
    **Présentation de l’association NCIS Asso de recherche indépendante Objet : c’est la qualité de nos travaux, pas le poste. Défis : isolement, accès aux ressources de la fac, accès aux archives et biblio, du (...)

Derniers articles
  • 16 octobre

    Participation à la mise en place de l’espace de gratuité le « boomerang » Le 06/10/21 après-midi (14h30-18H30)
    Participants :
    Benjamin, Tahar, Christophe, Sébastien, Charles, Bertrand, Ana.
    Contexte :
    Le lieu est une esplanade dans le 18ème (à côté du 19ème). Nous nous sommes installés devant le centre d’animation et le centre sportif, et à côté d’un collège. En face il y a une école primaire. C’est un lieu de passage. A noter que le mercredi après-midi les écoles sont fermées. A côté, une activité (...)

  • 12 octobre

    Personnes présentes :
    Ana, Benjamin, Bertrand, Charles, Christophe, Sébastien, Tahar. Tous présents la majorité du temps.
    Béata, Clara ainsi que Guilhem sont passés brièvement.
    Matériel :
    Deux barnums, 3 tables, Chaises, Guitares.
    Objets :
    Plus ou moins comme les fois précédentes, mais beaucoup plus d’habits. C’est à dire : jouets, livres, DVD ( plus que d’habitude ), habits, quelques « fournitures scolaires », les sacs pour enfants comme à celui du 4 Septembre. Cette fois ci il y eut des dons ( un (...)

  • 12 octobre

    « Alors quid, au milieu de tout ça, de la gratuité ? Pourquoi envisager la gratuité, l’échange, le partage ? Quels ressorts au cœur de la gratuité nous permettent de dépasser la superficialité de notre bonheur, de notre sensation de bien être, de rencontrer plus avant la profondeur de notre humanité ? »
    La gratuité seule ne remet pas vraiment en cause « la société de consommation » il me semble. En effet il s’agit, si l’on considère uniquement la gratuité, de tenter un autre type d’échange. Cela en raison (...)

  • 30 septembre

    J’ai regardé avec plaisir les belles photos, lu les comptes - rendus de ces temps d’échanges, de convivialité entre les enfants et les adultes, entre les enfants. La satisfaction des enfants se lit dans leurs yeux et dans leurs sourires.
    Les enfants ont pu récupérer des objets qui leur faisaient plaisir, sans que leurs parents leur disent, « je ne peux pas les acheter, c’est trop cher »… Ils pouvaient, tout à coup, satisfaire leurs envies d’avoir ceci ou cela, ce qu’ils ne peuvent pas faire dans les (...)

Nouveautés sur le Web